• 7108 visits
  • 11 articles
  • 713 hearts
  • 7204 comments

08/06/2012

 
 
«     Alsace, 1942. La seconde guerre mondiale fait rage depuis trois longues années, et la région est annexée. Maria, dix-sept ans, tente de garder la tête haute, soutenue par sa mère et ses deux meilleurs amis. Admirative des prouesses de Paul, la Résistance la tente de plus en plus. Mais lors d'une soirée à laquelle il l'invite, une rencontre inattendue va tout changer, et sa vie en sera bouleversée... Entre Amour et Rébellion, devra-t-elle choisir ?     »
 
 
 
      Mon nom de plume est Lily Rose, j'ai 20 ans et j'écris depuis que j'ai 6 ans. J'ai toujours aimé m'imaginer des histoires, j'en ai d'ailleurs commencé plusieurs, malheureusement je ne les ai jamais terminées. Mais pour celle-ci, c'est différent. Elle a tourné et retourné dans mon esprit pendant deux ans au moins, si bien qu'il a fallu que je l'écrive. La fin est déjà prête dans ma petite tête, et je sais que je n'abandonnerai jamais, car cette fiction me tient très à c½ur et sera publiée aux Editions du chemin (+ infos ).
      Mes passions sont l'écriture (tu l'as sûrement compris), la musique, la seconde guerre mondiale (qu'est-ce que je te disais, je suis folle !), Harry Potter et Muse (si tu me lances sur ces sujets, tu m'arrêtes plus xD). N'hésite pas à papoter, je suis très bavarde et je ne mange pas (enfin si, mais pas les gens lol)  ;) ! Bien, il ne me reste plus qu'à te souhaiter une bonne visite et une bonne lecture, en espérant t'emporter dans mon univers ! 
 
Pour ceux qui sont intéressés, j'ai ouvert un nouveau blog.

 
© Lily Rose.
 

 
J'ai entièrement imaginé cette histoire, je ne tolérerai aucun plagiat.

       
        
 
 
© Par propriété exclusive de l'auteur, la copie et les utilisations partielles ou totales de son travail sont interdites, conformément aux articles L.1111 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle.
Tous Droits Réservés.
 
 Les images utilisées pour le montage et le fond du blog viennent d'ici, ici et ici.
 
 
     
                                                       Facebook              Forum AJE
  
 

Tags : Presentation. - Contre le plagiat /!\ ! - Blog Fiction - Besoin de lecteurs !!

Infos 14/01/2013

   11/10/2017 : coucou les gens ! J'ai quelque peu disparu pendant l'été mais je reviens avec d'excellentes nouvelles : j'ai été prise au master création littéraire de Toulouse \O/ *vit dans le monde des Bisounours* 
   Du coup je suis hyper remotivée et je suis entrain de retravailler mes chapitres 13 à 15 qui étaient assez mauvais x) ! Je prévois de participer au NaNoWriMo avec pour objectif d'écrire la fin de mon roman, doooonc vous devriez bientôt avoir de quoi lire :D !

Tags : Dernières infos

Sommaire 22/07/2012

​​​                              
 1936 Matford V8 Alsace [F62] dans Le silence de la mer, Téléfilm, 2004. In imcbd.org. Disponible ici.
           
 
_____________________________________________________________________ 
 
Pour  lutter  contre le plagiat,  la fiction est en blog secret à partir du chapitre 3.
J'ajoute en VIP mes lecteurs fidèles,  ainsi que ceux qui laissent un commentaire
constructif  sur  le  prologue et les deux premiers chapitres, avec  la  volonté de
lire la suite et de faire partie des prévenus. ............................................................
 
_____________________________________________________________________


                                         o Prologue    o Chapitre 5  o Chapitre 10  o Chapitre 15
                                         o Chapitre 1  o Chapitre 6  o Chapitre 11  o Chapitre 16
                                         o Chapitre 2  o Chapitre 7  o Chapitre 12  o Chapitre 17
                                         o Chapitre 3  o Chapitre 8  o Chapitre 13  o Chapitre 18
                                         o Chapitre 4  o Chapitre 9  o Chapitre 14  o Epilogue
                
          
 Me suivre : o
HS : o o

 
Bonne lecture !
 
 


Tags : Sommaire Chapitres - Fiction. - Romance ♥ - Historique.

Prévenus 04/07/2012


Les prévenus

(merci :D(l) )
 
______________________________________________________________________________________
 
Pour lutter contre le plagiat, la fiction est en blog secret à partir du chapitre 3. J'ajoute en VIP mes lecteurs fidèles, ainsi que ceux qui laissent un commentaire constructif  sur le prologue et les deux premiers chapitres, avec la volonté de lire la suite et de faire partie des prévenus.
 
______________________________________________________________________________________
 
Si tu veux être prévenu(e) et accepté en VIP, n'hésite pas à t'inscrire à cette liste  ;) :

 
    ♥  - ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
 
____________ ____________
 

 Les annuaires

 
(n'hésite pas à poster ton avis et ta note)
 
 

Tags : Newsletters ♥ - Prevenus ♥ - Mes lecteurs <3

Prologue 06/06/2012

  
  
       Maria Garcia entra dans le salon défraîchi d'un pas lent. La décoration, datant des années soixante, n'avait jamais été changée ; pourtant, le vieux papier peint rayé de beige aurait eu sacrément besoin d'un bon petit coup de jeune. Peut-être renfermait-il trop de souvenirs, que les photos exposées contre les murs et sur les meubles de bois clair ravivaient ?
 
      -   Je vais chercher les filles, cria gaiement son mari dans le couloir.
      -   A tout à l'heure, répondit-elle d'une voix chantante en souriant.
 
      Leurs arrières petites-filles, Lisa et Lea, venaient souvent apporter un peu de fraicheur dans cette vieille maison, si calme depuis le départ de leurs enfants, il y a bien longtemps. Elles allaient sûrement, une fois de plus, vouloir entendre le récit de sa jeunesse : elles ne semblaient pas s'en lasser, et, de son côté, elle ne se lassait pas de le raconter.
 
      Un frottement soyeux contre ses jambes la tira de ses pensées : leur chat, Kitty, qui réclamait son pâté. Ils avaient recueilli ce petit matou tigré il y a quelques années, pour le plus grand bonheur de leurs arrières petits-enfants. Maria marcha difficilement jusque dans la cuisine, remplit la gamelle du chat et la posa à terre en grimaçant. Kitty, satisfait, ronronnait avec délectation. Après avoir observé ce spectacle attendrissant quelques minutes, elle retourna dans le salon en attendant le retour de son mari. Elle s'asseyait dans son fauteuil ― un fauteuil de cuir clair usé par le temps ― lorsque le bruit de la porte retentit. Deux adolescentes filiformes, l'une brune et l'autre blonde déboulèrent dans la pièce avec entrain, tandis que leur arrière-grand-père annonçait qu'il les rejoindrait dans deux minutes.
     
      -   Bonjour gran'mamie ! s'exclamèrent les deux s½urs à l'unisson.
      -   Bonjour mes chéries, répondit-elle avec affection, déposant un baiser sur leurs joues lisses.
      -   Tu sais qu'on fait la Seconde Guerre Mondiale au collège ? Oh ! On pourrait t'interviewer ! s'enthousiasma Lisa, les yeux brillants.
      -   Oui, raconte-nous de nouveau ton histoire, cette fois on t'enregistre, on fera un exposé ! continua Lea, rejetant une mèche de cheveux bruns qui avait glissé sur son visage.   

      Elle sourit avec tendresse et saisit une photo sur la petite table en bois à côté d'elle.
 
      -   C'est moi et mes deux meilleurs amis, commença-t-elle.
 
      Elle avait passé toute son enfance et son adolescence avec eux : Paul, l'éternel révolté, et Marlène, dotée d'une incroyable spontanéité et d'un humour sans faille. Tous deux étaient exceptionnels, et elle admirait leur courage.
 
      -   On formait un beau trio, inséparable ! Pas toujours sage... dit-elle d'un ton espiègle, ce qui fit rire les fausses jumelles.
 
     Elle s'observa. Elle était bien mignonne à l'époque : mince, avec de jolies courbes féminines. Elle portait son éternel chignon serré, qui mettait en valeur son joli visage et ses grands yeux sombres.
 
      Elle reposa le cadre et en prit en autre.
 
      -   Là, c'est moi et votre arrière-arrière-grand-mère, Consuelo, un peu avant la guerre.
      -   C'est fou ce que vous vous ressemblez ! s'exclama Lisa.
 
      En effet, elles avaient les mêmes traits, les mêmes yeux, la même coiffure. Mais Maria était plus grande.
 
      -   Pas vrai ? On a toujours été extrêmement proches, presque fusionnelles : on n'avait pas d'autre famille... A part peut-être les Weil ! Je les considérais comme mes grands-parents.  Ils avaient aidé ma mère à son arrivée en France : ils lui avaient offert du travail, mais surtout un soutien et de l'amour... Ah ! C'était la belle époque, soupira-t-elle avec nostalgie. J'étais encore une enfant, insouciante et aimée.
 
      Elle sourit. Lisa et Lea l'écoutaient attentivement, chacune étant assise sur un bras du fauteuil. Elle remit la photo à sa place et ouvrit un petit placard de bois clair sous la vieille télévision, d'où elle sortit un énorme album. Un morceau de papier glacé s'en échappa lorsqu'elle l'ouvrit. Lea le ramassa. Ils se tenaient tous debout devant une grande maison alsacienne. 
 
      -   Et là, c'est quoi ?
      -   Ah oui ! se souvint-elle. Ça, c'est sûrement la dernière photo qu'on ait prise avec les Weil. C'était avant la déclaration de guerre. Ça a été un vrai choc, d'ailleurs. Pourtant, c'est pas comme si on s'y attendait pas. Il y avait des rumeurs qui circulaient, et on surveillait l'avancée des Allemands. On avait même construit des abris sous-terrain et préparé des masques à gaz !
 
      Les deux adolescentes firent les gros yeux, happées par le récit de leur arrière-grand-mère.
 
      -   Mais le trois septembre mille neuf-cent trente-neuf, la guerre a éclaté, comme on l'avait craint. Je me souviens encore de l'agitation qu'il y avait dans la rue : les gens criaient « C'est la guerre ! », « On a déclaré la guerre à l'Allemagne ! ». On était tous rassemblés sur la place du village... racontait-elle avec animation, comme transportée dans cette époque révolue. J'avais quatorze ans, vous pensez bien que j'étais terrifiée !
 
      Elle marqua une pause, perdue dans ses pensées, puis revint brusquement à elle :
 
      -   La maison de la photo appartenait aux Weil, mais on logeait dans la partie gauche. Pendant la guerre, on voyait pas grand-chose des combats et les bombardements n'ont pas touché les petits villages, alors c'était pas le pire. Non, la situation s'est vraiment compliquée à l'arrivée des Allemands, continua-t-elle, sous le regard passionné des deux adolescentes, qui buvaient ses mots. Les Weil n'ont pas pu rester. Ils savaient qu'ils n'auraient pas le droit. Ils voulaient pas de juifs. Alors, ils sont partis avant, en nous léguant la partie de maison que nous habitions. Comme ça, ils étaient au moins sûrs qu'une partie de leurs biens serait conservée ! murmura-t-elle d'un ton douloureusement amer. Et l'enfer faisait que commencer ! s'exclama-t-elle soudain. Je vous dis pas l'hécatombe ! Les boches ont d'abord changé la monnaie : on s'est mis à payer en marks ! Ils en ont profité pour s'enrichir, et les premiers jours, ils dévalisaient littéralement nos magasins ! La région était en pleine nazification : d'abord l'interdiction de parler le français et l'apprentissage de l'allemand obligatoire, puis la participation aux jeunesses hitlériennes... énuméra-t-elle en comptant sur ses doigts. Ils essayaient de nous transformer en « bon allemands » ces truands ! C'était in-fer-nal, s'énerva-t-elle, ce qui amusa Lisa et Lea. Rigolez pas ! Il y avait de la propagande partout, même à l'école... On avait tous nos cours en allemand et on devait saluer tous les matins le portrait du Führer, dit-elle avec une grimace de dégoût.
      -   Quelle horreur ! se récria Lisa à ces motsses yeux bleus lançant des éclairs .
      -   Tu l'as dit ! J'ai très mal vécu cette période. Je savais pas comment réagir du haut de mes quinze ans. En tant qu'émigrée espagnole, ma mère aurait dû être expulsée, et moi avec ! Mais la famille de Marlène, les Weber, qui avait quelques connaissances, s'est débrouillée pour nous l'éviter. Et puis, il y avait eu l'appel du Général de Gaulle entre temps. Il s'est vite propagé, c'était une véritable lueur d'espoir contre l'annexion ! Mais depuis, je savais plus quoi faire... j'avais envie de résister, j'avais l'impression de trahir les miens si je faisais rien, mais j'avais peur. Au moindre faux pas, on risquait l'expulsion ! On n'aurait plus rien eu, j'aurais plus pu continuer mes études ! Je savais que c'était très important pour Consuelo, alors j'ai pris sur moi.  
 
      Elle se tut quelques instants, le regard dans le vague et les sourcils froncés.
 
      -   Et pourtant ! s'exclama-t-elle à nouveau, levant les bras, puis les laissant retomber sur ses cuisses, j'étais bien loin de m'imaginer ce qui m'attendait...
 
    Lisa et Lea étaient maintenant pendues à ses lèvres. Elle se remémora un instant les déchirements et les combats complexes qu'elle avait enduré. Puis, voyant ses arrière-petites filles au comble de la curiosité, elle tourna la première page de l'album et commença son récit.
 
©Lily Rose

 
Photo : Alexander Raths. Senior femme et infirmière regardant ensemble album avec des photographies anciennes. In 123rf.com. Disponible ici Retouches : recadrage + noir et blanc + texte..
 
____________ ____________
 
Et voilà le prologue ! J'espère qu'il vous plaît et qu'il vous donne envie de lire la suite. Je sais qu'il y a beaucoup de dialogue, mais je trouve que c'est plus spontané comme ça, plus agréable à lire ; on a l'impression d'être à la place de Lisa et Lea, et je trouve que c'est sympa :) ! J'y apporterai peut-être encore quelques modifications, mais ce sera pas grand-chose normalement.
Place aux questions pour guider vos avis si besoin ;) :

Ce prologue vous donne-t-il envie de lire la suite ?
 Il y a beaucoup de dialogue, est-ce que ça vous a gêné ?
Y a-t-il assez d'indices sur le passé des personnages, ou est-ce trop ?
Que pensez-vous de la mise en page ?
 
Que pensez-vous du personnage de Maria pour l'instant ?
A votre avis, qu'est-il arrivé à Maria ?
 

 Merci à vous ! Votre avis est très important (l)
 
 


Tags : Fiction. - Romance ♥ - Historique. - Prologue.♥